De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Peuple > Araméen

Le peuple Araméen


Les Araméens étaient à l'origine un peuple de nomades du désert Syrien. Au début du Ier millénaire, ils sont installés du sud de la Syrie actuelle jusqu'à la Haute Mésopotamie. Ils sont mentionnés pour la première fois dans l'Histoire dans les annales de Teglath-Phalazar Ier qui relatent sa campagne victorieuse menée en 1111 avant JC contre les Ahlamu Araméens. À cette époque, les Araméens semblent être encore organisés en tribus et conserver un mode de vie semi-nomade. À la fin de son règne, Teglath-Phalazar Ier rapportait avoir mené 28 campagnes contre eux pour les déloger de la Syrie septentrionale autour de Karkemish où ils profitèrent du déclin des néos-Hittites pour se sédentariser à partir du XIème siècle. Ils avaient mauvaise réputation auprès des Babyloniens qui leur reprochaient leur propension au brigandage, source d'insécurité néfaste pour le commerce.
La rapidité et la facilité avec lesquelles les Araméens adoptèrent la civilisation des pays où ils s'installèrent sont remarquables. Héritiers culturels tant des Amorrites que des néos-Hittites, les Araméens s'adonnèrent progressivement à l'agriculture et au commerce. Ils fondent de petits états autonomes qui ne tardent pas en rentrer en conflit avec le jeune royaume d'Israël. Aux IXème et VIIIème siècles, les Araméens ont fondé des cités et des petits royaumes, comme celui de Bit Bahiani, avec pour capitale Tell Halaf ou le puissant royaume d'Hazaël avec pour capitale Damas. Les Assyriens qui cherchaient à réduire ces petits royaumes turbulents maintenaient parfois en place, après leur conquête, les souverains locaux en leur accordant le rang de gouverneur. Le renouveau Assyrien sous Sargon II conduit finalement à l'anéantissement définitif de ces petits royaumes. Vers 800 avant JC, les Assyriens s'emparent du royaume de Damas, en retirent un riche butin et n'épargnent Damas que contre versement d'une lourde rançon. Les survivants se dispersent dans toutes les directions mais surtout vers le sud où ils causent de sérieux désordres en Babylonie. Sennachérib les décrit comme des hommes « perdus, fuyards, repus de sang, voleurs ».


Logo de la date de modification 21/05/2010 Logo du nombre de vues 1 027 vues


Bookmark and Share

Ce peuple/homme utilise l'écriture suivante :
  Araméen

Ce peuple/homme utilise la langue suivante :
  Araméen


Cet élément est cité dans les articles suivants :

Les Langues : Langue Araméenne : Généralités, Langue Babylonienne

Les Hommes/Peuples : Assurbanipal, Le peuple Amorrite, Le peuple Chaldéen, Le peuple Hittite, Le peuple Nabatéen, Le roi Adad-Nirari II, Le roi Adad-Nirari III, Le roi Salmanasar III


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

Recommander le site à un ami :
Recommander le site De l'Aleph à l'@