De l'Aleph à l'@ > Les Hommes/Peuples > Peuple > Cananéen

Le peuple Cananéen

On appelle Cananéens les peuples occupant la Palestine et le Liban actuel au IIIème millénaire avant JC. Vers 2670, au temps de la Vème dynastie Égyptienne, mention est faite des Fenkhou, au nombre des vaincus rançonnés sur la côte syrienne par le Pharaon Sahoura. Ils s'y trouvaient depuis quelques siècles déjà, étant arrivés sur le littoral de la Méditerranée vers 2900. Les tablettes trouvées à Ougarit nous apprennent que les Cananéens étaient installés tout d'abord en Arabie Pétrée, entre les golfes actuels de Suez et Aqaba, ils se sont arrêtés dans la région du Negeb et ont de là gagné la côte de la Méditerranée, où ils resteront par la suite.
ls se fixèrent d'abord dans la région d'Asdhod, Gaza et Ascalon. Ils possédèrent une armée dont les textes d'Ugarit vantent les exploits et une flotte qui convoiyait en Méditerranée les produits venus de l'Arabie. Les fondateurs de Tyr, de Sidon ou de Byblos devaient être aussi des Cananéens. Un des poèmes épiques trouvés à Ugarit rappelle, en la mêlant d'éléments fabuleux, la perte du Negeb par les Cananéens. Il met en scene la lutte du roi de Sidon, Keret, contre une armée d'envahisseurs dirigée par Terach, le père d'Abraham. Le conflit se termine par la victoire des Térachites et de leurs alliés. De nombreuses populations vaincues doivent émigrer. L'événement se place au début du IIème millénaire au moment où les Hébreux - les Térachites du poète - arrivent en Palestine. Les Cananéens vaincus remontent plus au nord et vont rejoindre ceux de leurs compatriotes qui occupaient déjà cette partie du littoral méditerranéen.
Jouant habilement des rivalités entre l'Égypte et les Empires proche-orientaux - Akkadien puis Mitannien, Hittite et Hurrite - les Cananéens réussirent à garder une autonomie de fait et à développer leur commerce maritime, surtout après l'effondrement de la « thalassocratie crétoise » au XVème siècle avant JC.

Les Cananéens développèrent l'artisanat, en particulier le travail du cuivre et celui de la fonte du bronze. Dès le milieu du deuxième millénaire, la commercialisation de la teinture de pourpre qu'eux seuls savaient extraire du murex, firent d'eux un peuple prospère.
Les Cananéens étaient en relation avec les Égyptiens de l'Ancien Empire vers 2650 avant JC : un scribe de Snéfrou mentionne l'arrivée de quarante navires chargés de fûts de cèdres provenant de Gebal, et l'on a effectivement constaté la présence de poutres de cèdre dans la pyramide de Snéfrou. Les artisans du Liban étaient réputés pour leurs constructions navales et le martelage des feuilles d'or sur des tables de pierre.

Les Cananéens multiplièrent les contacts avec la Mésopotamie. Leurs scribes, maîtrisant l'usage de l'écriture Sumérienne, transcrivaient aussi bien l'Akkadien, langue internationale de l'époque, que le Sumérien ou leur propre langue sémitique Cananéenne.

La cité d'Ashqelon (Ascalon) :
Cité de Palestine et port très actif. Capitale d'un royaume Cananéen, Ascalon est l'un des ports les plus prospères de la Méditerranée. Il exporte du vin, de l'huile d'olive, du blé et du bétail produit dans l'arrière-pays. La cité est alors ceinte d'une grande muraille, 25 mètres de haut sur 2 kilomètres de circonférence, flanquée de tours érigée vers 1850 avant JC. La ville devait alors compter environ 15000 habitants. Les fouilles archéologiques, qui se poursuivent, ont révélé une importante «Cité des morts». Les fameux Hyksos méprisés par les Égyptiens étaient peut-être d'origine Cananéenne. Trois rois d'Ashqelon avaient été maudits par des pharaons de la XIIème dynastie. La cité passe sous domination Égyptienne à partir du XVème siècle avant JC.
De culture sémite, Ashqelon devient au XIIème siècle avant JC, et pour six cents ans, l'une des cinq cités des Philistins qui y introduisent des éléments de culture Grecque. Sujets de l'Assyrie depuis 701, ses rois se révoltent fréquemment sous l'impulsion Égyptienne. Nabuchodonosor II détruit le royaume d'Ashqalon en 604, mais la ville garde son importance et les auteurs Grecs y remarquent le culte de Derketô. Lorsque Babylone succombe à l'invasion des Perses, leurs alliés Phéniciens s'installent sur le site et reconstruisent la cité à laquelle ils restituent sa prospérité. Celle-ci se poursuit après la conquête par Alexandre et durant toute la période Romaine et Byzantine.


Logo de la date de modification 21/05/2010 Babylone Logo du nombre de vues 13 200 vues


Bookmark and Share

Ce peuple/homme utilise l'écriture suivante :
  Proto-Cananéen, Sumérienne

Ce peuple/homme utilise la langue suivante :
  Akkadien, Cananéen, Sumérien


Cet élément est cité dans les articles suivants :

Les Hommes/Peuples : Le peuple Amorrite, Le peuple Hyksos, Le peuple Phénicien, Le peuple Philistin


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter