De l'Aleph à l'@ > Les familles d'hommes > Slave

Les peuples Slaves


Le plus nombreux des grands groupes ethniques Européens, avec une population dépassant les 250 millions, répartie principalement en Europe centrale et orientale, la plupart dans la péninsule des Balkans, et en Asie au-delà des monts Oural. Le groupe linguistique Slave, avec ses nombreux dialectes, fait partie de la famille des langues Indo-Européennes.

Les origines :
Les premiers Slaves étaient des fermiers et des bergers vivant dans les marais et les forêts de l'actuelle Pologne de l'Est et à l'ouest de la Russie, de la Biélorussie et de l'Ukraine. À partir de 150 après JC, les peuples Slaves commencèrent à migrer dans toutes les directions. Au nord, ils suivirent les fleuves traversant les forêts de Russie, occupant des territoires peuplés par des peuples Finnois et Baltes qu'ils absorbèrent en grande partie. À l'ouest, ils rencontrèrent des populations Germaniques et Celtiques à l'époque où ceux-ci occupaient une grande partie de l'Europe centrale. Au VIIème siècle, les Slaves étaient parvenus au sud jusqu'aux mers Adriatique et Égée. Au cours des deux siècles qui suivirent, ils s'installèrent dans la majeure partie de la péninsule des Balkans, puis dans une partie de l'Empire Byzantin, disloquant les populations autochtones ou slavisant les nouveaux arrivants comme les Bulgares. À l'est, vers la fin du XVIème siècle, les Russes avaient déjà des établissements permanents en Asie au-delà des monts Oural et, au XIXème siècle, la culture Slave avait atteint l'océan Pacifique.

Religion et culture :
Alors que les anciens Slaves montraient probablement une grande homogénéité du point de vue anthropologique et culturel, les peuples Slaves modernes sont unis par leur parenté linguistique et la conscience de leurs origines communes. Aujourd'hui, les groupes Slaves font preuve d'une diversité bien plus grande que tous les autres Européens aussi bien dans les types physiques que dans la culture.
Le christianisme fut introduit chez les Slaves par des missionnaires au cours des IXème et Xème siècles. Son développement fut cependant, affecté par la séparation des Églises orientales et occidentales en 1054. Les Slaves furent rapidement au centre d'intenses rivalités entre le catholicisme Romain et l'orthodoxie orientale. Le catholicisme et la culture occidentale triomphèrent chez les Polonais, les Slovaques et les Tchèques. Plus tard, les Tchèques furent considérablement influencés par la Réforme et, pour cette raison, sont aujourd'hui le seul peuple Slave comprenant une importante minorité protestante. Dans les Balkans, les Slovènes et les Croates firent aussi allégeance au catholicisme Romain et tombèrent sous l'influence de la civilisation d'Europe centrale. Les Serbes, les Macédoniens, les Bulgares et une majorité de Slaves orientaux (Biélorusses, Russes, Ukrainiens) se rallièrent à l'Église orthodoxe, adoptant de nombreux aspects de la culture Byzantine, y compris une adaptation de l'alphabet Grec : l'alphabet Cyrillique.
Au cours du XIVème siècle, les Turcs Ottomans conquirent de vastes régions du Sud-Est de l'Europe. Des parties des actuelles Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie et et de l’ex-République yougoslave de Macédoine (FYROM) restèrent sous la domination Ottomane jusqu'en 1912. Des siècles de domination Turque eurent un effet profond sur les Slaves des Balkans, dont un grand nombre fut contraint de se convertir à l'islam. Aujourd'hui, la majorité des musulmans slaves se trouvent en Bosnie et au sud de la Bulgarie.
Bien que les Slaves aient créé bon nombre de royaumes médiévaux entre le IXème et le XIème siècle, une grande partie de leur histoire fut caractérisée par la soumission à des États étrangers. Les nations Slaves actuelles sont, dans une grande mesure, le résultat de la dissolution des empires Austro-Hongrois et Ottoman à la suite de la Première Guerre mondiale. À l'exception des Tchèques, les Slaves restèrent un peuple à dominante agraire jusqu'au milieu du XXème siècle. Après la Seconde Guerre mondiale, la plupart des nations slaves passèrent sous l'influence Soviétique, et leurs gouvernements marxistes entreprirent d'ambitieux programmes d'industrialisation et d'urbanisation. À la fin des années 1980 et au début des années 1990, avec l'effondrement de l'Union soviétique, les différentes nations d'Europe de l'Est se mirent à instaurer des gouvernements démocratiques indépendants. Dans certaines régions, particulièrement en ex-Yougoslavie, cette transition provoqua des conflits entre les Slaves d'appartenances nationales et religieuses différentes.


Logo de la date de modification 21/05/2010 Logo du nombre de vues 2 627 vues


Bookmark and Share

Cet élément est cité dans les articles suivants :

Les Langues : Langue Tchèque

Les Familles de langues : Langues Slaves

Les Hommes/Peuples : Cyrille et Méthode, Saints, Justinien Ier, L'empereur Anastase Ier, L'empereur Tibère II, Le peuple Albanais, Le peuple Arménien, Le peuple Aroumain, Le peuple Bulgare, Le peuple Byzantin, Le peuple Cosaque, Le peuple Kachoube, Le peuple Macédonien, Le peuple Ottoman, Le peuple Saxon, Le peuple Serbe, Le peuple Sicule, Le peuple Thrace, Le peuple Thuringien, Peuple Avar


Cliquez ici pour envoyer un messageVous en savez plus !
Si vous avez d'autres informations, des corrections à apporter à cette page, n'hésitez pas !
Cliquez ici, et envoyez moi vos informations.

La page Facebook du site :
Page FaceBook du site De l'Aleph à l'@

La page Twitter du site :
Suivre le site De l'Aleph à l'@ sur Twitter

Recommander le site à un ami :
Recommander le site De l'Aleph à l'@